Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe
L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige

Goyard : de nouveaux comptoirs de vente à l’étranger pour le malletier parisien


L’année 2012 a été particulièrement riche en matière de nouveaux comptoirs de vente pour le célèbre malletier parisien Goyard. En effet, en l’espace de quelques mois, trois des métropoles phares du 21ème siècle ont accueilli des espaces dédiés à son univers constitué de malles, de sacs de voyage, de sacs à main et d’accessoires.


Goyard Paris
Tout d’abord Shanghai en mai. Pour son second comptoir en Chine après Hong-Kong, Goyard a choisi un lieu d’exception : la Yi Feng Galleria.

Cet édifice, plus que centenaire, joyau de l’architecture shanghaienne du début du 20ème siècle, est situé sur le Bund, avenue fameuse et centre névralgique de la plus grande ville chinoise.

Changement d’hémisphère avec Sao Paulo au Brésil. La dynamique mégapole brésilienne compte depuis le mois de juin 2012 son adresse, au sein du prestigieux et tout nouveau JK Iguatemi Mall, dont l’architecture minimaliste ultra-moderne signée du célèbre cabinet Arquitectona est à l’image de la démesure de la ville la plus peuplée d’Amérique du Sud.

Le comptoir de vente Goyard de Sao Paulo a la particularité d’être doté de son propre atelier de marquage, qui permettra aux Paulistas de découvrir ce supplément d’âme qu’est l’art de la personnalisation à la main.

Si pour le moment, la capitale économique et culturelle du Brésil est la seule au monde à avoir ce privilège, le comptoir de Taipei, qui a ouvert en septembre, dispose de son propre artisan marqueur à demeure. Des démonstrations de son savoir-faire seront régulièrement organisées. Une attention particulière a là aussi été accordée au choix de l’emplacement : la Galleria du Regent Hotel, que d’aucun considère comme l’un des meilleurs d’Asie, au cœur du trépidant Zhong Shan district.

« Pour chacun de ces nouveaux comptoirs, Goyard a eu à cœur d’insuffler l’esprit intimiste et raffiné qui est sa signature : chaleur du bois précieux et du cuir, malles d’époque, vitrines-écrins, chaque élément est choisi avec soin pour recréer, loin de Paris, l’atmosphère unique et intemporelle du 233, rue Saint-Honoré » assure le malletier sur son site Internet.

Jean philippe Tarot | publié le Vendredi 16 Novembre 2012 | Lu 1740 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?