Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe

L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige


John Lobb Saint Crépin 2010 : forme 7000 en cuir Misty Calf


Comme tous les ans, le 25 octobre, la marque de chaussures de luxe John Lobb (Hermès) a présenté son modèle Saint Crépin, qui rend hommage au Saint Patron des bottiers et des cordonniers en réalisation un modèle d’exception. Cette année, le modèle Saint Crépin 2010 a été réalisé sur la prestigieuse forme 7000 (un « one cut ») dans un cuir Misty Calf. Détails.


John Lobb Saint Crépin 2010 : forme 7000 en cuir Misty Calf
La souplesse et le grain remarquable du cuir, le Misty Calf, permettent le façonnage du modèle en une seule pièce de cuir.

Elaboré exclusivement pour John Lobb, ce veau pleine fleur présente un effet subtilement ondé qui lui donne ce caractère unique.

« Laissés à l’état brut de coupe, les bords francs de la tige sont dépourvus d’artifice. A noter que la jointure bottier permet d’unir les extrémités de la tige qui se fondent en un tout. Pratiquée à la main dans l’épaisseur de la peau, cette piqûre particulièrement délicate requiert une habileté exceptionnelle dont seuls quelques artisans chevronnés peuvent s’enorgueillir. Cette opération, également nommée « jointé chair », apporte une signature unique à ce modèle » assure la marque sur son site Internet.

John Lobb Saint Crépin 2010 : forme 7000 en cuir Misty Calf
Les quatre points d’arrêt, qui délimitent discrètement la zone d’ouverture de la tige, sont cousus à la main en fil de lin poissé et ciré.

La languette latérale intérieure est affinée jusqu’à la fleur et permet ainsi d’éviter l’effet de compression, sur la partie sensible du coup de pied, dû aux deux épaisseurs de cuir.

La boucle conçue par Philippe Mouquet, designer pour Hermès, répond aux codes de la marque. Elle s’inscrit dans le style épuré du modèle et signe ce millésime tel un bijou de simplicité.

La patte de fixation de la boucle, affinée dans son épaisseur jusqu’à la fleur, est insérée au montage par une fente afin de rester

Sans couture, le cuir du contrefort est mis en humeur et cambré selon la forme de l’emboîtage. Le talon dit « à la française », légèrement plus court et plus haut, permet un maintien équilibré du corps et donne de la prestance à la démarche.

Prix de vente public conseillé : 1.390,00 euros

| publié le Dimanche 23 Janvier 2011 | Lu 3431 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?