Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe

L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige


Le Cartable Français : luxueuse sacoche et sacs « made in France »


En cette période de crise, le « made in France » redevient hautement désirable… Et fortement conseillé pour favoriser nos entreprises et nos emplois. Dans ce contexte, l’arrivée de ce nouveau venu dans le monde de la maroquinerie haut de gamme, Le Cartable Français, mérite qu’on s’y attarde. D’autant que les produits sont beaux et qu’ils valorisent les savoir-faire traditionnels et le « Fabriqué en France ».


Le Cartable Français est donc une nouvelle marque créée sous l’impulsion de Frédéric Ghestem -chargé du style- et de Nicolas Beaudouin –en charge de la distribution. Ces deux fondateurs, passionnés de maroquinerie sont « animés par un fort désir de création et le besoin d’être en harmonie avec des valeurs essentielles » assure le communiqué de presse de la marque.
 
Cette toute première collection (totalement mixte) s’oriente vers un style d’une grande sobriété et résolument épuré. Avec un petit côté « vintage » qui n’est pas pour nous déplaire. Cette gamme est construite autour d’une serviette, d’un cartable, d’une gibecière et de quelques étuis déclinés en trois coloris de cuir et douze couleurs de fils.
 
Appliquant le savoir-faire de la maroquinerie-sellerie française à des cuirs pleine fleur au tannage végétal, Le Cartable Français s’engage dans la réalisation de produits finis qui se veulent « irréprochables » et s’annoncent « éco-responsables ».
 
Le Cartable Français a tout d’abord réalisé une serviette (sobre et chic) qui se décline en deux tailles (13 et 15 pouces : les dimensions des ordinateurs portables les plus vendus actuellement) et s’adaptent en outre particulièrement bien à la morphologie féminine (36 et 38cm).
 
Elle se destine au transport de documents mais aussi et surtout aux objets numériques du quotidien (Smartphones, tablettes, ordinateurs…) avec des rangements désormais définis en pouces et non en cm. Les poches de 8’’ et 10’’, pratiques et fonctionnelles, laissent dépasser les objets plus facilement accessibles et saisissables. En outre, et afin de garantir la protection des écrans, les pièces métalliques situées à l’intérieur du cartable sont toutes rigoureusement gainées. Enfin, une attention particulière a été portée à la conception de la poignée (finesse, étroitesse) pour un porté confortable.
 
Le cartable reprend la forme et les caractéristiques de la serviette. Pour accompagner les actifs nomades dans tous leurs modes de déplacement (à pied, deux roues, motos..), ce sac est doté d’une bandoulière ajustable (forte amplitude de 80 à 130 cm) permettant un porté travers ou épaule. Il est réalisé dans un cuir pleine fleur au tannage végétal. Sa longévité et sa bonne tenue sont garanties grâce à une couture au point sellier et à la réalisation de quatre points manuels aux angles du modèle. Le cartable, ainsi que la serviette se décline en teintes noires, chocolat et cognac. Pour le fermoir « tuck », la marque travaille avec Fisas, dernier fabricant français de ce type d’accessoire.

Le Cartable Français
Enfin, le Cartable Français propose également une gibecière en cuir pleine fleur. Le modèle, construit sur une base souple et arrondie, se ferme au moyen d’un rabat volontairement plus court qu’à l’habitude afin de permettre l’accès aux objets avec une plus grande aisance. Le rabat s’attache avec deux fermoirs « tuck » cachés par une patte à boucle ajustable à trois trous. La gibecière, sans poignée, fixe sa bandoulière réglable et détachable au dos du modèle, permettant une utilisation portée plus pratique et plus confortable lors des déplacements. A l’instar du cartable, le modèle se décline en 13 et 15 pouces et les poches de rangement sont également adaptées aux différents outils de communication d’aujourd’hui.
 
Dans le même esprit de simplicité et d’innovation, Le Cartable Français a conçu trois modèles d’étuis robustes, élégants et intemporels pour outils numériques*. Les pièces sont taillées sur mesure dans un cuir de vachette pleine fleur au tannage végétal. Elles se piquent de fils en ton contrasté ou ton sur ton. Le fil utilisé est certifié sans substances nocives (Oeko-Tex Standard 100). Enfin, charte de qualité oblige, chaque écrin se voit terminé par deux points d’arrêt pour « finir » le piqué sellier. Un marquage à chaud « Le Cartable Français » se positionne élégamment au sommet de la pièce.
 
Le Cartable Français souhaite avant tout privilégier les éditions limitées de pièces uniques et faites-main afin de répondre au mieux à son exigence élevée de qualité. La marque prévoit la création de deux nouvelles formes par an avec, pour chaque modèle la contribution créative d’un styliste différent. Designers confirmés ou jeunes talents des Ecoles de maroquinerie seront régulièrement mis à l’épreuve d’un cahier des charges ambitieux et exigeant ! Chaque nouvelle forme devra notamment intégrer l’édition de pièces « collector » et proposer de nouvelles fonctionnalités et nouvelles teintes.
 
*Ipad Air : 25.8 x 20.5cm - Mini Ipad Génération 2 : 22.3 x 15.5cm – Samsung Galaxy Tab 3-8“ : 23.5 x 14.5 cm

Le Cartable Français
Spécificités techniques de la serviette, du cartable et de la gibecière
Cuir pleine fleur tannage végétal (chêne, mimosa…)
13 et 15 pouces (36 et 38 cm)
Poches 8’’ et 10’’
Doublure toile de coton 100%
Couture au point sellier (Onyx20 – 2,5 points au centimètre)
Quatre points d’arrêt manuels
Poignée coulissante d’une hauteur de 5cm (serviette & cartable)
Bandoulière ajustable et détachable de 80 à 130 cm (cartable & gibecière)
Finition des tranches brute ou vernis
Fermoirs « tuck » Maison Fisas
Bouclerie Maison Poursin
Disponible en noir, chocolat et cognac
Choix pour le détaillant de 12 couleurs de fil
De 310 à 1.000 euros selon les séries
 
www.lecartablefrancais.fr

Jean philippe Tarot | publié le Jeudi 12 Juin 2014 | Lu 1556 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?