Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe

L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige


Moreau : son sac Bregançon est un "must have"


En l’espace de quelques années, le malletier et maroquinier Moreau est parvenu à imposer un style qui n’appartient qu’à lui. Son cuir imprimé, son savoir-faire haut de gamme et ses modèles intemporels devraient s’installer durablement dans l’univers du luxe. Son sac Bregançon, l’icône de la maison, est tout simplement un « must have ».


Moreau ? Vous avez dit Moreau ? Personne ou presque ne connait. Et finalement, c’est tant mieux. Cela donne le sentiment de faire partie d’un cercle d’initiés. De « ceux qui savent ». Il faut dire que la marque reste largement confidentielle. Elle a pourtant pignon sur rue par le biais de sa boutique-écrin située au 4 de la rue de Miromesnil à Paris, à quelques encablures de l’Elysée.
 
L’histoire de la maison Moreau, grande enseigne de maroquinerie et d’articles de voyage de luxe, a commencé au début du 19ème siècle. Alors qu’elle est fournisseur officiel de l’empereur Napoléon 1er, elle s’installe en 1882 au numéro 283 de la rue Saint-Honoré à Paris. La marque disparaitra ensuite au début du 20ème siècle, à cause de la crise économique engendrée à l’époque par la Première guerre mondiale. 

Il faudra attendre presqu’un siècle avant que ce grand nom ne reface surface. Cette renaissance, on la doit à Veronika Rovnoff qui décidé en 2011 de faire revivre l’esprit « Moreau ». Et dès 2012, elle commercialise une nouvelle collection de bagages et de sacs luxueux et raffinés sous la marque Moreau-Paris. Avec son frère Fedor Georges Savchencko à la création, qui a travaillé, entre autre pour une célèbre marque commençant par un G.
 
Depuis, la marque ne cesse de se développer. Au-delà de Paris, les sacs Moreau sont déjà disponibles au Japon (les Japonais, toujours à la pointe des marques de niche ultra-luxueuses et qualitatives adorent), aux Etats-Unis, à Hongkong et dans d’autres grandes villes du monde. Et maintenant sur le web grâce à son nouveau site Internet avec boutique en ligne.  

Son produit phare est incontestablement le sac Bregançon disponible en plusieurs tailles avec ou sans fermeture éclair. Sachant que le modèle sans zip est réversible, ce qui vous fait deux sacs en un. Il dispose d’une petite pochette amovible relié par une lanière de cuir qui se fixe à l’une des anses. A noter que vous pouvez désormais choisir la longueur de ces anses de manière, par exemple, à pouvoir porter votre sac à l’épaule.
 
Côté matière, le Bregançon est un cabas entièrement en cuir. Eh oui, malgré les apparences, il ne s’agit pas de toile enduite comme chez les concurrents. Le motif de la maison « Moreau-Paris » est inspiré de sa malle Diligence en osier. De fait, il évoque les lignes géométriques du cannage de l’osier, à la fois épuré et moderne (avec un côté très Art-déco indéniable). Le plus courant est le motif marron, mais la marque le décline depuis quelques mois en une dizaine de coloris dont certains nettement plus estivales. 

L’impression sur les sacs se fait semi-manuellement en France et donne ainsi à la collection toute la dimension de sa qualité et de son authenticité. Enfin, la finition de la tannerie leur donne un touché extrêmement naturel et agréable. Ce cabas est doté d’un intérieur en cuir de chèvre bleu roi, signe distinctif de la marque Moreau-Paris. Mais rien ne vous empêche d’opter pour du veau grainé ou lisse.
 
Comme tout malletier de luxe qui se respecte, Moreau propose bien évidemment la personnalisation de votre sac avec vos initiales et/ou des bandes de couleurs. Rappelons qu’à l’origine, ces identifications permettaient aux clients et aux personnels des hôtels de luxe de reconnaitre du premier coup d’œil les bagages de leurs hôtes !
 
Dernier point, malgré le fait que ce cabas soit entièrement réalisé en cuir, il reste très léger et l’imprimé le rend particulier résistant aux rayures pour un usage quotidien. Bref, un bel investissement et l’assurance de ne pas retrouver ce sac à tous les coins de rue. Compter dans les 2.000 euros environ. 

Jean-Philippe Tarot



Jean philippe Tarot | publié le Jeudi 8 Décembre 2016 | Lu 1817 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?