Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe

L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige


Philippe Atienza : bottier à Paris


Philippe Atienza travaille dans l’atelier de botterie du 53 avenue Daumesnil depuis février 2016, dans le quartier du Viaduc des Arts, pour donner vie à un laboratoire-atelier, où la production des chaussures ne reste pas seulement liée au confort des pieds mais rentre dans l’imagination d’une projection innovante du produit.


En arrivant dans l’atelier vous êtes immédiatement plongés au centre de la production. Le métier de bottier devient rare ; il est important de le protéger et de le préserver en favorisant les échanges, d’abord sur le territoire national et ensuite à l’étranger.
 
Ici, le maître mot est « authentique » ; le décor est constitué par une collection de machines et d’outils anciens, utilisés pour la production de toutes les chaussures confectionnées pour les clientes et clients.
 
Cet espace a été volontairement conçu pour mettre en valeur au premier plan la fabrication des souliers; afin que les clients puissent circuler facilement à l’intérieur de l’atelier et être très proches des artisans, en facilitant l’échange et le dialogue.

Philippe Atienza par Philippe Atienza

Comment me présenter ? Passionné par la botterie et la collection d’outils, je m’installe sous une voûte du viaduc des arts donnant ainsi naissance à un nouvel atelier de bottier où femmes et hommes seront chaussés dans le respect des méthodes et traditions bottières mais surtout, avec une approche créative et contemporaine.
 
Mes deux expériences précédentes m’ont permis de forger une solide maîtrise dans les deux domaines que sont la chaussure femme et la chaussure homme. La première demande finesse et délicatesse, le suivi des tendances, la recherche de nouveaux matériaux parfois sensuels quelquefois extravagants mais qui déclencheront toujours une émotion particulière.
 
La seconde demandera elle, un travail plus physique, plus robuste. Ceci est bien sûr principalement lié au mode de fabrication. Les matières utilisées sont plus épaisses que celles destinées à la fabrication de souliers pour femme. Néanmoins, l’expertise acquise pour la conception et fabrication de botterie femme, souvent liée à l’univers de la haute couture, ouvre les portes vers l’utilisation de matériaux innovants.
 
Le « geste » de la création est une tension entre l’organisation des idées, leur expression et la volonté de perfection. Chaque paire de souliers sur-mesure est la création des mains de l’artisan. Le soulier protège la délicate structure du pied, exprime et représente le goût de celle ou celui qui le porte. Ma volonté est de porter l’accent sur une des motivations qui pousse les gens à apprécier, puis s’offrir des souliers sur-mesure.
 
La réalisation de chaque paire représente un nouveau défi dont le résultat doit conduire à la satisfaction de ma clientèle. Mon amour et le profond respect que j’ai pour mon métier me poussent aujourd’hui à vouloir me dépasser en permanence pour atteindre le rêve de mes clients.
 
Être Bottier en 2017, en travaillant avec des matériaux actuels, des lignes au goût du jour en utilisant des machines anciennes. Une volonté de rendre hommage aux anciens en réutilisant les machines qu’ils ont pensé pour notre métier.

L’atelier

Le point de départ de chaque projet est l’écoute du client qui vient à l’atelier; la somme des différents univers croisés dans mon parcours professionnel me permet d’avoir l’ambition de créer un laboratoire de style qui va bien au-delà du travail de l’artisan.
 
Avec mon équipe, j’expérimente de nouveaux matériaux pour chercher à offrir de nouveaux usages fonctionnels et inattendus. Le dialogue est le lien fondateur de cet atelier, ce qui m’a inspiré une nouvelle façon de faire des objets qui ont du sens et offrent des repères. Ces objets innovants intègrent en effet la notion du passé en valorisant des savoir-faire traditionnels leur assurant de durer dans le temps.
 
Le monde de la mode reflète les codes de consommation de la société actuelle et s’étendent à toutes les sphères de l’activité humaine, renouvelant sans cesse les mêmes objets sans égards pour leur aspect durable. Les références au passé, actualisé ou revisité, apportent alors cette notion de temps et de pérennité de l’objet, conférant ainsi un sentiment de stabilité et de confiance.
 
De mon point de vue, tout peut être utilisé, détourné, revisité : les références au passé ou aux savoir-faire, mais aussi les références à des valeurs collectives et à l’imaginaire. Associé au design, l’objet devient encore plus séduisant. Quotidiennement, dans le cadre de cette aventure, je suis confronté « naturellement » à un dialogue basé sur la transmission et l’échange.



Jean philippe Tarot | publié le Jeudi 25 Mai 2017 | Lu 510 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?