Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe
L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige

Portrait de Régis M., 41 ans, Westonien depuis ses quatorze ans


Régis M., travaille dans la communication. Il s’est offert sa toute première paire de chaussures de luxe au milieu des années 80. C’était des mocassins bleus de chez JM Weston. Des souliers qui à l’époque, coûtaient 850 francs…


Portrait de Régis M., 41 ans, Westonien depuis ses quatorze ans
Votre première paire de chaussures de luxe ?
Je m’en souviens très précisément. J’avais quatorze ou quinze ans. Pour mon anniversaire et mon noël, ma grand-mère et ma mère me donnaient de l’argent.

J’ai économisé deux années de suite et un jour, je me suis rendu en métro sur les Champs-Elysées après mes cours pour m’offrir mes tous premiers mocassins. Ils étaient bleus et coûtaient 850 francs.

J’étais super impressionné en entrant dans la boutique. Les vendeurs n’étaient d’ailleurs pas très aimables à l’époque… J’avais réglé mon achat en liquide. C’était le début d’une longue série…


Votre tout dernier achat ?
Et bien maintenant j’ai plus de 40 ans et je continue à me chausser chez Weston… Et je viens de m’offrir une paire de… mocassins ! Mais ce coup-ci, j’ai opté pour le modèle en lézard marron. En réalité, je ne porte pratiquement plus de mocassins, mais j’avais très envie de ce « 180 » en lézard. En plus, je les ai achetés juste avant l’augmentation du 1er janvier… J’en suis très content. C’est vraiment des chaussures splendides et indémodables. Et puis je trouve que les peausseries exotiques de chez Weston sont moins brillantes, plus mates qu‘auparavant et que cela les rend plus contemporaines…

Votre prochain achat ?
Je ne suis pas encore vraiment décidé… Je réfléchis, j’ai bien regardé la nouvelle collection, les Claridge, mais je n’ai pas craqué. En fait, il y a des fortes chances que j’opte pour une commande spéciale. Probablement, une paire de mocassins, mais dans la collection Aston. J’aime beaucoup ce modèle, le 414 je crois. Il permet de « s’amuser », de laisser libre cours à son imagination. Je le vois bien en bleu marine, tige en veau, plateau croco et passepoil en daim bleu. Je vais certainement demander un devis.

Peausseries exotiques ou pas ?
Ecoutez, je ne suis pas contre… Comme vous avez pu le noter précédemment ! J’aime beaucoup le lézard -même si c‘est un peu fragile, me semble-t-il. Et je ne suis pas contre quelques petites touches de croco de temps en temps. En fait je ne dirais pas non pour une paire de mocassins tout en croco, mais les tarifs sont stratosphériques dès qu’il s’agit d’une commande spéciale ! Et je ne suis pas « fan » du 180 en croco, celui que l‘on peut trouver en prêt-à-chausser. De plus, il vient de prendre 200 euros avec l’augmentation de janvier 2011. Un jour, j’aimerais bien aussi m’orienter vers de l’autruche ou du requin en commande spéciale. Donc oui, pour conclure, j’aime bien les peausseries exotiques !

Vous êtes plutôt Derby, Richelieu ou mocassins ?
Je travaille en indépendant et je n‘ai pas de bureau. Je porte donc assez peu de costumes… Dans ces conditions, je ne mets jamais de Richelieu… Ce n’est pas tellement mon « truc » ; ces modèles sont trop formels pour moi. Par contre, je suis souvent en jeans, que je porte avec des mocassins (sept paires dans mon placard), des derbys ou des boots. J’aime beaucoup les boots. J’en ai trois paires. Les Beaubourg en noir, les Herald en russian marron, idéal pour l’hiver avec leur semelle caoutchouc si confortable et le classique à lanière double tour en box bergeronnette (le 722) ; que j’ai depuis vingt ans d’ailleurs !.

Vos trois marques préférées ?
Je pense que vous l’aurez compris ! Je suis un « westonien » depuis mon adolescence. Et j’aime toujours JM Weston, je dois en avoir une vingtaine de paires. Certaines anciennes, d’autres nettement plus récentes. Toutes en parfait état. Les plus vieilles ont été ressemelées et je continue à battre le pavé parisien avec. L’été, je porte aussi une vieille paire de « mocs » noirs -en fin de vie- sans chaussettes !

J’ai également une paire de Church’s, deux paires de mocassins Gucci pour l’été et deux paires de souliers italiens, des Harry’s que j’ai trouvé à Rome lors d’un déplacement. J’aime bien Aubercy, très classe, très français. Par ailleurs, quelques modèles de chez Bowen me plaisent bien, notamment la paire de Derby à tige montante, cuir et toile. Elles ont un look très sympa. Elles dégagent un côté « Out of Africa » qui me plait bien. On s’imagine crapahuter dans la savane africaine avec des telles chaussures aux pieds. Par contre, les John Lobb ou les Crocket and Jones ne me font pas rêver, trop classiques pour moi.

Ceci dit, je porte également des baskets Adidas ou Converse, des mocassins Tod’s à picots et des Docksides de chez Sebago quand je pars en déplacement en Asie. Ces chaussures « bateau » sont ultraconfortables et super pratiques. Et puis, pas besoin de se trimballer avec ses formes dans les valises et de s’inquiéter dès qu’on tombe sous une pluie tropicale !

Propos recueillis par Jean-Philippe Tarot pour chaussure-de-luxe.com

| publié le Jeudi 20 Janvier 2011 | Lu 7533 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?