Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe

L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige


Weston Madeleine : le temple du MTO


Le quartier de la Madeleine risque de devenir extrêmement dangereux pour les amateurs de J.M. Weston. En effet, la boutique du 1-3 boulevard de la Madeleine vient tout juste de ré-ouvrir ses portes après trois mois de travaux. Désormais, en plus des collections habituelles, cette adresse va devenir « the place to be » pour s’offrir une paire de Weston « made to order ». Attention, les tentations sont nombreuses, voire presqu’infinies ! On vous aura prévenu.


Weston Madeleine
Si vos pieds (chaussés de Weston bien évidemment) vous mènent vers le quartier de la Madeleine, faites bien attention, ce boulevard peut devenir un véritable piège pour votre carte American Express ! En effet, le chausseur limougeaud vient de ré-ouvrir sa boutique du 1-3 boulevard de la Madeleine. Derrière cette nouvelle identité (très réussie), ce magasin va surtout devenir l’une des adresses « phare » pour se faire confectionner une paire de chaussure en « made to order ». MTO pour les habitués.
 
Lorsque la porte de la boutique s’ouvre, le regard se pose immanquablement sur le sol aux nuances de gris puis franchit l’espace, contemporain, pour mieux embrasser l’ensemble, tout en symétrie. Au centre de la pièce s’élèvent de vastes étagères murales où se marient cuir, béton et bois. A la noblesse et à l’authenticité des deux premières matières répond le raffinement de l’essence du bois laqué des meubles aux inspirations Art déco.
 
Puis vient la découverte de deux espaces latéraux aménagés en cabinets de curiosité intimistes (une grande tendance dans le monde du luxe) où objets précieux et ouvrages de référence (souvent dégotés  par Michel Perry lui-même, le directeur artistique de la maison) révèlent l’âme du Westonien élégant et ce sentiment d’être chez soi. Avec « accessoirement », quelques paires de chaussures sur les étagères…

Au troisième étage de la boutique, accessible par un ascenseur privé, la commande spéciale (MTO) est mise à l’honneur dans un décor haussmannien. Le plafond est très haut. Impressionnant. Sur le parquet d’origine qui craque sous nos pas, repose un splendide canapé blond au-dessus duquel sont accrochés, pêle-mêle, des portraits à l’encre de Chine signés de la main de Michel Perry. Décorées de vitraux style Art déco, les fenêtres du balcon donnent sur le boulevard de la Madeleine. Si proche, mais en même temps si lointain, tant on se sent bien dans ce luxueux espace dédié à la création…  Des Esseintes si sentirait tout à fait dans son élément.
 
Proposée dans toutes les boutiques J.M. Weston, la commande spéciale concerne la chaussure ou la maroquinerie, petite et grande. Rien que pour les souliers, plus de cent modèles sont personnalisables avec plus de 180 peaux et couleurs différentes. Créer sa paire de chaussures revient donc à opter entre une infinie variété de combinaisons... Tout commence véritablement quand le coffret renfermant les échantillons s’ouvre… S’échappe alors le parfum du cuir, d’abord subtil, puis de plus en plus puissant. Les doigts glissent sur le veau box à l’aspect lisse (matière qui se fait de plus en plus rare).

Weston Madeleine : le temple du MTO
Plus que sa douceur, c’est sa déclinaison en 46 coloris qui fascine. L’intensité des bleus vifs claque gaiement. Avec le costaline et le campanule, ils réinterprètent le splendide nuancier de la Méditerranée. Les marrons, bergeronnette, etrusco et camel enchantent par leur allure, qu’ils soient séparés ou mariés à la vanille de l’anilou coco. A ce nom évocateur surgissent des images de pays lointains et la tentation de regarder les peaux exotiques. L’autruche étonne par l’aspect de ses picots. Du lézard, on admire plus particulièrement les peaux nubuckées absolument somptueuses. L’alligator aux écailles carrées, reste la reine des peausseries de luxe. Surtout en version mat, plus contemporaine.
 
Le veau grainé se montre quant à lui, plus classique et plus discret. Sa surface, légèrement granuleuse, contraste avec le cuir vernis qui se reflète, avec une ostensible élégance, en bleu, noir ou beige, ou s’affiche, superbement glacé, en rose et groseille. Au veau velours de montrer ensuite ses atours, par son confort et son aspect velouté qui lui donnent toute son élégance (attention, ce cuir a tendance à se détendre plus que les autres, optez donc pour un chaussage serré). Suivent les préférences de doublure, de perforations, de coutures, de semelles et de lacets. Puis vient le choix de la gravure intérieure des chaussures, entre nom ou initiales.
 
 
Mais la dernière surprise de la boutique se trouve dans l’autre pièce où officie le cordonnier de la maison, en personne. On se prend alors à rêver aux 180 à 200 manipulations manuelles nécessaires à la réalisation d’une paire de Weston (la plus compliquée à réaliser étant le fameux mocassin 180). Pour la livraison et l’essayage de la commande, rendez-vous est fixé 8 à 10 semaines plus tard… Incontestablement, avec ce « MTO » nouvelle génération J.M Weston confirme son avance dans le monde de la chaussure de luxe personnalisée. Côté tarifs, comptez 40% de plus par rapport au prix de base, sauf sur les cuirs exotiques où ça grimpe vite !  

Weston Madeleine : le temple du MTO

Jean philippe Tarot | publié le Vendredi 5 Décembre 2014 | Lu 2758 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?