Chaussures de Luxe
Chaussures de Luxe
L'actualité des chaussures de luxe et des bottiers de prestige

Loding : le luxe « low-cost », par David Not


Dans le domaine de la chaussure, rares sont les entreprises qui consultent des clients potentiels avant de lancer de nouveaux produits. La marque Loding a décidé de recevoir un groupe de quinze personnes membres d’un forum consacré aux souliers*, afin de disséquer avec eux quatre modèles de chaussures. Décryptage.


Richelieu Loding Orsay box noir
Loding, entreprise créée en 1998 par Michel Gozlan, a pour singularité de proposer des prix uniques, pour les chaussures, mais aussi pour des pulls en cachemire, des chemises ou des cravates entre autres.

Forte de ce concept, la société a développé un réseau de 37 boutiques en douze ans. Aujourd’hui, une importante collection est disponible au prix unique de 150 euros. Particularité, Loding ne fait pas de soldes, convaincu du juste positionnement de son rapport qualité-prix.

Cette philosophie singulière étant désormais connue, l’entreprise a souhaité consulter des amateurs de chaussures, d’un niveau d’exigence très élevé, pour recevoir des avis extérieurs sans concession.

Un blind-test a ainsi été organisé afin de soumettre, sans dévoiler la marque, à un groupe de quinze passionnés plusieurs formes, et, outre d’évaluer la qualité perçue des produits, de leur faire estimer un prix de vente possible. Ainsi quatre modèles, dont trois richelieus et un derby leur ont été présentés.

Premières impressions, des patronages classiques, l’un des richelieus notamment s’inspirant du Flore 528 de Weston et le derby évoquant la forme 348 de Crockett. Les deux autres modèles faisaient preuve de plus de personnalité.

Au niveau qualitatif, les jugements ont d’abord porté sur les cuirs, le chapitre le plus important à nos yeux. Ceux-ci proviendraient des Tanneries du Puy. Leur qualité est globalement probe, mais inégale, avec notamment l’utilisation de peausseries creuses pour les parties moins visibles des chaussures. Mais ce dernier phénomène existe hélas chez bien des marques plus haut de gamme. En regardant un peu plus dans le détail, on constate que les finitions sont parfois perfectibles, avec en particulier quelques coutures irrégulières. Mais rien de déshonorant en regard du rapport qualité/prix. La doublure tout cuir de l’intérieur n’appelle pour sa part pas de remarque particulière.

Autre domaine important, le montage de la semelle. Sur les trois Goodyear, on a affaire à une exécution simple mais classique, avec un cuir à semelle qui paraît solide et un honnête cousu en gorge ouverte, le tout augurant d’une bonne longévité.

En revanche, le montage du modèle cousu Blake présentait une sorte de rainure qui évoque plus un coup de tranchet malheureux sur toute la longueur qu’un effet de style. A revoir donc en lisse ronde voire carrée, d’autant plus que la forme était plutôt convaincante. En définitive, confirmation que ces produits apparaissent comme une offre intéressante pour le prix demandé (150 euros), certains ayant même estimé le derby à 200 euros, soit 25% de plus que son prix réel.

Les chaussures Loding se destinent à des messieurs qui cherchent un produit de qualité et sans histoire, associé à un look étudié mais qui n’aspirent pas à la technique ou au raffinement d’un Crockett and Jones, J.M. Weston ou Santoni pour ne citer qu’eux. Cela peut aussi constituer, sans jeu de mots, un « premier pas » vers la belle chaussure, d’autant plus que les magasins de la marque offrent un choix très (trop, diront certains) important. Une bonne entrée en matière en somme.

Site Internet de Loding

*www.engrandepompe.forumpersos.com

Article publié avec l’aimable autorisation du magazine Monsieur n°85

Jean philippe Tarot | publié le Vendredi 6 Mai 2011 | Lu 41161 fois


Chaussures par marque | Nouveautés | Au fil de l'actu | Historique des marques | Chaussures mythiques | Entretien des chaussures | Sacs et bagages | Accessoires | En bref | Portraits d'amateurs de chaussures | Les boutiques à Paris | Les boutiques en province | Les chroniques de David Not | Qui sommes-nous ?